Neff et Forster dans le rôle de favori



Dimanche 13 janvier, le titre de champion suisse de cyclocross sera attribué à Sion, avec deux grands favoris chez les élites : les champions d’Europe de VTT Jolanda Neff chez les femmes et Lars Forster chez les hommes.

Par Christian Rocha, traduction Joakim Faiss ¦ Photos Elisa Haumesser & Steffen Müssiggang

« LA dame » actuelle du cyclisme suisse ne pouvait pas mieux entamer la nouvelle année. Le jour de l’an Jolanda Neff a en effet remporté le GP Sven Nys à Baal, en Belgique. Le lendemain, elle a remis le couvert en finale de l’EKZ CrossTour à Meilen, avec une seconde victoire le deuxième jour de l’année. Elle tentera dimanche de remporter son premier titre de championne suisse de cyclocross à l’occasion de sa troisième course en 2019…

Neff peut écrire l’histoire

Avec une victoire à Sion, Jolanda Neff écrirait une nouvelle page de l’histoire du cyclisme suisse. Après ses deux titres sur route et celui en cross-country VTT en 2018, ce serait son troisième titre consécutif dans trois disciplines cyclistes différentes, ce qu’aucun-e athlète suisse n’a encore jamais réalisé. Ce serait « cool », admet Jolanda Neff. Mais les Championnats du monde au Danemark constituent un objectif encore plus important pour la Saint-Galloise. Dans cette perspective, « les Championnats suisses sont importants pour marquer des points et bénéficier d’une meilleure position de départ à la Coupe du monde de Hoogerheide, ainsi qu’aux Championnats du monde. C’est crucial pour pouvoir se mêler à la lutte en tête. »

Dimanche, l’adversaire la plus redoutable de Jolanda Neff sera Nicole Koller, qui a surpris les observateurs de la scène internationale à plusieurs reprises cette année. Les deux premières de la dernière édition ne seront par ailleurs pas au départ. Championne en titre, Jasmin Egger-Achermann a eu son troisième enfant en décembre, tandis que Kathrin Leumann, sa dauphine l’an dernier, attend un enfant au printemps.

La passe de trois pour Forster aussi ?

Grand favori chez les élites hommes, Lars Forster pourrait aussi faire la passe de trois, après avoir remporté le titre à Dagmersellen en 2016 et Steinmaur l’an dernier. Le jeune homme de 25 ans est conscient de son rôle de favori : « Après Eschenbach, Pfaffnau et Meilen, j’ai constaté qu’il serait certainement possible de défendre mon titre », explique-t-il, en relevant dans le même temps les pièges de sa « pancarte » de favori : « Les Championnats suisses sont toujours une course spéciale, avec moins de concurrents et donc une configuration différente ». L’ancien champion d’Europe des moins de 19 ans considère toutefois la pression sur ses épaules comme une motivation supplémentaire.

Derrière Forster, les co-favoris se bousculent au portillon. Ses deux coéquipiers de l’équipe Scott-SRAM-Team, Andri Frischknecht et Marcel Wildhaber, ainsi que Timon Rüegg, Simon Zahner et Nicola Rohrbach figurent assurément parmi les principaux contradicteurs du champion en titre.

Nouveau tracé à Sion

Après une première en 1982, les championnats nationaux de cyclocross reviennent ainsi une deuxième fois à Sion. Spectateurs et athlètes pourront découvrir un nouveau parcours, avec une zone de départ et d’arrivée à proximité du terrain de sport des Glareys, à Bramois. Le tracé franchit également la Borgne, avec une passerelle sur la rivière, pour slalomer dans le parc de l’hôpital de Sion et de la Clinique romande de réadaptation.

En plus des catégories élite, les titres seront également décernés dans les catégories U19 femmes/hommes et U23 hommes. Les « champions suisses » dans les deux catégories des moins de 17 ans seront également récompensés au titre du tout nouveau « Trophée U17 ».

Liens:
Tous les infos pour les CS à Sion
Listes des participants