Jour de la revanche à Sion



Dimanche prochain, 3 décembre, le cyclo-cross de Sion sonnera l’heure de la revanche. Seulement 24 heures après l’épreuve de Nyon, les mêmes  protagonistes se rencontrent à nouveau. L’un des favoris est sans contestation possible Lars Forster, qui garde un bon souvenir de la course sédunoise.

A 10 heures dimanche, lorsque le premier  départ sera donné, il fera alors très froid et le sol sera gelé. En effet, les prévisions météorologiques promettent des températures glaciales durant ce week-end. Comme d’habitude, ceux-ci vont influencer la course à Sion.

Co-favori Forster a de bons souvenirs

C’est une course très spéciale pour l’un des favoris. Lars Forster, le champion suisse 2016, a célébré sa première victoire dans la catégorie élite à Sion en 2012. Il se souvient bien: „Tous les meilleurs coureurs n’étaient pas au départ ce jour là. Mais j’aime ce parcours, car il est technique avec des passages gelés sur la deuxième partie », se souvient Lars Forster. Le conducteur de la BMC résume les pièges du parcours sédunois ainsi, en raison des conditions glaciales, il est important de conduire proprement et de  faire aucune erreur.

Après une pause, Forster a parfaitement entamé sa saison de cross avec un retour gagnant  à la compétition au Flückiger Cross à Madiswil, il y a trois semaines. Bien qu’en cette période, il s’entraîne encore beaucoup en endurance, il est très satisfait de sa forme. Le coureur de 24 ans est donc optimiste quant à la course de Sion: „Mon objectif est certainement le podium. Puis pour le reste de l’hiver, je vais me concentrer sur les Coupes du monde de Namur et Nommay, ainsi que le championnat suisse et les mondiaux ». Forester se tourne donc vers l’avenir.

Plusieurs favoris chez les hommes, Egger-Achermann en pole position chez les femmes

En plus de Forster, les suisses Rohrbach, Zahner et Wildhaber sont parmi les plus grands favoris. Du côté  des autres nations les plus attendus sont le champion de France Clément Venturini, l’Allemand Sascha Weber et le Tchèque Emil Hekele. Ceux qui n’ont pas brillé à Nyon la veille peuvent rendre l’appareil à Sion seulement 24 heures plus tard.

Chez les femmes, comme la veille à Nyon, le rôle de la favorite sera tenu par la championne suisse Jasmin Egger-Achermann. Ces contradictrices sont la championne polonaise Magdalena Sadlecka, la jeune tchèque Denisa Švecová et la belge Suzanne Verhoeven.

Noé Barras doit abandonner le match à domicile

A noter, que le local de l’étape Noé Barras doit renoncer au départ chez les juniors. Barras, qui a participé aux Championnats d’Europe cette année, est tombé samedi dernier lors de la reconnaissance pour la Coupe du Monde à Zeven en Allemagne et s’est blessé au coude. La durée de son indisponibilité n’est pas définitive, mais il est déjà clair qu’il sera hors d’action pendant plusieurs semaines.

Photos: Cyclophile Sédunois
Cover: radsportphoto.net