Jan Christen sacré champion du monde, Kuhn termine 9e



Jan Christen a décroché le titre de champion du monde lors des Mondiaux de cyclo-cross à Fayetteville. Kevin Kuhn est quant à lui devenu le premier Suisse depuis 2017 à signer un top 10 dans la course élite.

Texte: Swiss Cycling

Le cyclo-cross suisse de compétition a le vent en poupe depuis quelques années. Début février 2020, à l’occasion des Championnats du monde en Suisse, à Dübendorf, Kevin Kuhn avait alors décroché la médaille d’argent dans la catégorie U23 ; il s’agissait du premier podium suisse aux Mondiaux depuis 2005. Quasi exactement deux ans plus tard, le junior Jan Christen est devenu champion du monde en Arkansas (USA). La dernière médaille d’or aux Mondiaux remontait à 1998, avec le titre de Michael Baumgartner chez les juniors.

Jan Christen, qui a été sacré champion suisse de la catégorie U19 dans pas moins de quatre disciplines cyclistes, s’est imposé au sprint devant le champion d’Europe belge Aaron Dockx et le Britannique Nathan Smith. Aaron Dockx, qui avait à peiner roulé en tête au contraire de Christen, a tenté de lancer le sprint de loin. Mais l’Argovien est parvenu à réagir et c’est lui qui avait gardé le plus de réserves pour donner le dernier coup de rein dans les derniers mètres. « C’est une sensation incroyable. J’étais conscient que ma forme était bonne. La forme seule ne suffit pas à gagner un titre. Beaucoup d’éléments se sont parfaitement combinés lors de cette journée », a expliqué l’athlète de 17 ans, originaire de Gippingen.

Pour l’entraîneur national Bruno Diethelm, ce succès repose d’une part sur une excellente performance à tous les niveaux, et d’autre part sur une bonne situation initiale par rapport à la Coupe du monde : « Grâce à ses résultats dans le top 10 en Coupe du monde, Jan a pu prendre le départ en deuxième ligne pour la première fois. Il a su tirer le meilleur parti de cet avantage de taille. »

La course élite a vu Kevin Kuhn réussir à confirmer les progrès réalisés au cours des dernières semaines. Le Zurichois, qui avait terminé au 13e rang des Mondiaux 2021 à Ostende, a signé un excellent départ pour pointer à la 5e place provisoire. Une chute survenue au mauvais moment a empêché le coureur de 23 ans de faire la jonction avec le groupe de tête composé de huit hommes au troisième tour ; il n’est plus parvenu à combler le trou.

Kuhn a ensuite lâché ses concurrents sur la deuxième moitié du parcours pour se classer au 9e rang et offrir à Swiss Cycling son premier classement dans le top 10 depuis cinq ans. En 2017, Simon Zahner avait lui aussi terminé 9e au Luxembourg. « J’avais de bonnes jambes et je suis très satisfait de ma performance. Malheureusement, la chance n’était pas de mon côté aujourd’hui », a résumé Kuhn.

L’or est revenu à Thomas Pidcock, qui est devenu le premier Britannique champion du monde de cyclo-cross de l’histoire ; le champion olympique de VTT a roulé au-dessus du lot en l’absence du tenant du titre Mathieu van der Poel. Chez les femmes, la victoire est revenue à la Néerlandaise de 34 ans, qui a triomphé pour la huitième fois de sa carrière, mais dont le dernier titre mondial en cyclo-cross remontait à huit ans. Aucune Suissesse n’a pris le départ à Fayetteville.

Dans la course U23, Dario Lillo a signé le meilleur résultat du quatuor helvétique. Il s’est classé 12e après avoir gagné huit positions. Le Saint-Gallois n’a que 19 ans et fait partie de la deuxième plus jeune des quatre volées autorisées à prendre le départ dans cette catégorie.

Tous les résultats des CdM à Fayettville (USA)